Néo Buténone Alpha, Firmenich (molécule) ou Galbanum Kétone

Pas très vert pour un galbanum… J’ai plus l’effet râpeux que l’odeur du galbanum. Quand on sent cette molécule, c’est une super puissante odeur d’ananas métallique et aldéhydé qui nous prend au nez, teintée de sueur, d’odeur de plastique froid. J’ai l’impression de sentir 2 aimants qui se repoussent, ça pique ! et waouh, ça tient … pas question d’oublier sa touche sur le bureau, non non non !

Vers la fin, on a toujours cet effet plastique mais plus poudré. L’effet vert doit arriver en composition, sur une note florale en toute petite quantité.

1 réflexion sur « Néo Buténone Alpha, Firmenich (molécule) ou Galbanum Kétone »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *