Calamus, (essence)

Clac, fait la porte de la vieille Opel ! Hum la bonne vieille odeur de renfermé d’un intérieur cuir qui s’est patiné avec le temps et imprégné de tout ce qui rentre dans l’habitacle : fumée de cigarette, terre, les relents du tapis de moquette que l’on piétine sous le volant, l’odeur de daim des isotoners (ceux en cuir beige à petits trous) que l’on glisse dans la boîte à gants, la carte de la France qui a commencé à moisir, il manquerait presque la moumoute ! C’est exactement l’odeur qui nous a tous traumatisés en vacances, dès qu’il faut faire un peu de route dans la voiture de ses grands-parents ! Et pourtant, ce calamus a quelquechose de féminin, de sensuel, en tête il est presque frais, hespéridé, camphré, effet qui part pour laisser place à cette note voiture ! … Idéal dans un bon vieux chypre cuir !

2 réflexions sur « Calamus, (essence) »

  1. Mes analogies sur le calamus : Douceâtre, humide, aquatique (vaseux), fruits blets

    L’aspect cuir ne m’avait pas sauté au nez, mais maintenant que je vous ai lu, je perçois cette facette, qui m’était occulté par une personnalité très douceâtre. Je le trouvais plutôt végetal /aquatique qu’animal cuiré, sans doute inconsciemment influencé par la nature même de la plante dont est tirée l’essence : un roseau.

    L’un des parfums qui revendique le calamus dans sa pyramide est Un Jardin sur le Nil d’Hermès, qui a un visage très aquatique. Il faudrait que je le sente à nouveau pour voir si la note est identifiable.

    Je verrai bien le calamus associé au vétiver, en revanche il aurait vite fait de donner un effet de pourrissement sur des notes fruitées.

    (HS) Blog très instructif et amusant pour ceux qui s’intéressent aux coulisses du parfum, bonne continuation !

  2. Merci cher Gnou pour votre évocation très intéressante car moi aussi maintenant je perçois votre côté vaseux (ce que je suis quand je rentre dans une vieille opel d’ailleurs !). Je le rajoute aux tags !

    Je ne sais pas s’il y en a dedans, mais j’en verrai bien aussi dans Aramis Aramis ou Mystère de Rochas … à vérifier ! …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.