Synolide, Synarome (spécialité)

Voilà un musc qui change des autres : un musc un peu sale ! Au départ, on rentre dans une note de terre humide un peu moisie, comme un jardin après une journée de pluie, puis des notes vertes se révèlent : comme des haricots qu’on équeute, des courgettes qu’on épluche. Lorsque l’on patiente un peu, une petite note fleurie apparaît, timide mais présente : poudrée comme un lilas mais toujours aussi terreuse qu’une jacinthe. Enfin, au bout de quelques minutes, plus de doute possible, on rentre bien dans le musc, lacté, doux et rond.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *