Caproate d’Allyle (molécule)

Je ne sais plus dans quel film c’est mais la scène m’a marquée et quand je sens cette matière j’y repense tout de suite :

Des jeunes sont dans un restaurant aux US, et regardent le menu en se demandant soudain : « Mais c’est quoi cette odeur, c’est immonde ? » – « Ah, ça vient du menu ! » Soudain la serveuse vient prendre la commande, récupère le menu… ils réalisent alors d’où vient l’odeur : elle vient de le mettre sous son aisselle !

Et bien le caproate d’allyle pour moi c’est ça : la vieille grosse serveuse qui se néglige (comme les femmes qu’on peut trouver dans les supermarchés l’été dans les villages avec du poil aux pattes et la moustache). Elle arrive pour nettoyer la nappe en lino avec une éponge sale qui a bien moisi et vous propose en dessert des ananas qui se révèlent être des ananas en boîte…

La première impression est terrible ! Après quelques minutes, l’odeur d’éponge moisie disparaît pour laisser une timide odeur d’ananas, un peu cuir, un peu cendrier. Heureusement, ça part vite.

Bon appétit !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *