Son, Robertet (absolu)

Un bois au beurre, voilà l’impression que me donne cette délicieuse matière : le son. Un bois qu’on éplucherait, dont on sentirait bien les copeaux, les rainures, le côté sec, et qu’on enduirait de beurre pour le frire dans une poêle. Le son possède à la fois une note très sèche de paille, de foin mais avec une petite note sucrée, beurrée qu’on peut aussi trouver dans le mais qui lui confère des accents un peu gourmands… Ham ! Mais après quelques minutes, une légère odeur de tabac froid apparaît, histoire de se couper l’appétit…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.