Azarbre®, Quest/Givaudan (molécule)

C’est drôle comme la mémoire peut nous jouer des tours… Lorsque j’ai senti cette matière, j’ai tout de suite pensé à la maison de ma grand-mère en Bourgogne, je me revoyais avec mon frère mais incapable de dire pourquoi… Alors j’ai tatonné : ça fait poussiéreux, iris … Des vieux rideaux de velours ? mouais … mais il n’y a pas que ça : une odeur camphrée, renfermée, une cave  ? Mais non, je n’avais pas de cave à Leugny… Il y a aussi quelquechose d’animal : comme une selle de cheval, ou plutôt une brosse à cheval, l’odeur du crin de cheval… Ah, là je sens que je me rapproche … Sauf que j’ai rarement fait du cheval là-bas ! Et tout à coup, ça y est, lumière, ça m’est revenu : l’odeur de la paille dans la cage à lapin ! Je me revois en train de « chopper » le pauvre lapin par le cou pour le humer avant de faire une partie de billes avec ses crottes… Je devais avoir 5 ans… Merci petit Azarbre de m’avoir rappelé ce souvenir d’enfance !

Et en parfum ? … Il peut souligner les ionones en apportant une touche boisée…Par contre, qu’est-il devenu ? Est-ce que Givaudan l’a repris ou a un équivalent ? Quelqu’un sait ?

Zestal, (molécule)

Encore une matière qui évolue beaucoup, comme le temps en ce moment  !…Grr…

Un départ très piquant, poivré, baies roses, poivre vert, assez acide, si c’était un son, ce serait bien aigu ! Une couleur : un vert anis fluo ? Puis arrive une drôle d’odeur de gaz, ou de pétrole, qui vire un peu au pamplemousse amer. Enfin, il se transforme en encens, élémi. Et par contre, le soir, eh eh, il sent plus rien !… Bref, il peut être intéressant pour apporter une tête fusante, mais faut pas trop compter sur lui dans le temps…

Pamplocoeur®, Firmenich

Ah moi qui ai une super crève en ce moment, c’est exactement ce qu’il me faut : un vrai cocktail de vitamines C (orange, pamplemousse, citron vert) le tout bien pétillant comme un verre de schweppes ! Ca me rappelle le bon vieux temps où on pouvait boire du Tang sans craindre de chopper le cancer, cette poudre bien immonde à mélanger à de l’eau ! J’en buvais avec mon frère quand on rentrait du marché dans le sud ouest !… Il y a quelquechose aussi de sucré comme la partie croquante des glaces Solero Exotic. En fond, il devient vraiment très pamplemousse. Sympa quand on attend désespéremment le printemps comme en ce moment …

Petit Citronnier, Capua (essence)

Petit mais costaud ! Ce petit citronnier est très riche en notes : citronnées ok mais aussi citronnelle, aromatiques, épicées gingembre. Il ferait un composant extraordinaire dans une cologne moderne car il apporte une fraîcheur originale, exotique, presque thaï. Je verrais bien une Eau de Petit Citronnier chez Roger & Gallet ! A sentir cette note, je me vois déjà en train de me laver les mains aux lingettes Air France avant un long courrier vers Hanoï ! …

Claritone®, Symrise, molécule

Poupée au pamplemousse  ! Cette note rappelle étrangement les cheveux de Barbie avec tout ce qu’il y a de plastique synthétique, en plus des accents hespéridés citron, pamplemousse, voire même verveine, citronnelle. Ca me rappelle aussi les glaces pour enfants : les Kim Pousse (oui, je sais c’est vieux, ça), hum cet arôme bien chimique de citron amer détergent acidulé. Après quelques heures, il rejoins un peu la pomme verte.

En compo, il apporte une note fraîche, herbale, fruitée.

Lemonal, Synarome, (molécule)

Un splash de Lemonal et ça repart ! C’est le geste de la lingette rafraîchissante Air France qu’on nous distribue après le repas pour nous réveiller !… Un effet limette, citronnelle citronné. Cette matière apporte certainement beaucoup de puissance et un départ très vif.

Oxane®, Firmenich (molécule)

Quelle étrange matière, l’Oxane … et difficile à classer par la richesse de ses facettes ! Un départ hespéridée lorsqu’on la sent de loin avec son effet pamplemousse. Puis en se rapprochant, elle prend une étonnante odeur de sueur, très métallique, cela nous prend presque à la gorge. Une de mes copines trouve que ça sent le sang, par son côté ferreux, ce n’est pas faux ! Ensuite on découvre un effet vert, râpeux, tondeuse à gazon qui se transforme en goudron chaud, un peu brûlé. Il reste tout de même quelque chose de surprenant : une petite note fruitée derrière tout cela : un effet exotique ? bourgeon de cassis ? qui dénote par son côté acidulé… Utile pour faire tenir une note muguet, rose ou jasmin.

Et dire que certains appellent leur enfant Oxane … Pas sympa ça !