Caproate d’Allyle (molécule)

Je ne sais plus dans quel film c’est mais la scène m’a marquée et quand je sens cette matière j’y repense tout de suite :

Des jeunes sont dans un restaurant aux US, et regardent le menu en se demandant soudain : « Mais c’est quoi cette odeur, c’est immonde ? » – « Ah, ça vient du menu ! » Soudain la serveuse vient prendre la commande, récupère le menu… ils réalisent alors d’où vient l’odeur : elle vient de le mettre sous son aisselle !

Et bien le caproate d’allyle pour moi c’est ça : la vieille grosse serveuse qui se néglige (comme les femmes qu’on peut trouver dans les supermarchés l’été dans les villages avec du poil aux pattes et la moustache). Elle arrive pour nettoyer la nappe en lino avec une éponge sale qui a bien moisi et vous propose en dessert des ananas qui se révèlent être des ananas en boîte…

La première impression est terrible ! Après quelques minutes, l’odeur d’éponge moisie disparaît pour laisser une timide odeur d’ananas, un peu cuir, un peu cendrier. Heureusement, ça part vite.

Bon appétit !

Cassie Egypte, LMR (Absolu)

Une véritable odeur de toile de jute : une odeur de carton mouillé, de papier, de cuir, c’est à la fois sec comme de la paille et gras comme de l’huile d’arachide. On pourrait aussi y trouver une petite odeur métallique, j’imagine bien sentir un wok en fonte chinois avec de l’huile dedans. Un petit wok qu’on emballe de papier journal pour qu’il ne rouille pas !… Cette fleur apporte une note poudrée au parfum.

Nonadiénol 2-6, Givaudan, (molécule)

Avez-vous déjà senti une odeur qui vous soulève le coeur au premier nez ? Et bien sentez celle-ci, c’est radical !… Moi j’ai la langue qui se gonfle rien qu’à sentir cette odeur de chien mouillé qui a batifolé dans la vase ! Elle a cette note marine, aqueuse, concombre sale qu’on peut aussi sentir dans l’algol ; avec en plus un effet métallique, strident, ultra puissant qui nous repousse car trop électrique ! Un vrai bonheur, hum, femme enceinte, s’abstenir ! Et ce qu’il y a de formidable c’est que même le souvenir de cette odeur suffit à me rendre vaseuse… berp !

En composition, il est intéressant pour booster les notes vertes et apporter de la fraîcheur (une fraîcheur assez insolite certes !)

Néo Buténone Alpha, Firmenich (molécule) ou Galbanum Kétone

Pas très vert pour un galbanum… J’ai plus l’effet râpeux que l’odeur du galbanum. Quand on sent cette molécule, c’est une super puissante odeur d’ananas métallique et aldéhydé qui nous prend au nez, teintée de sueur, d’odeur de plastique froid. J’ai l’impression de sentir 2 aimants qui se repoussent, ça pique ! et waouh, ça tient … pas question d’oublier sa touche sur le bureau, non non non !

Vers la fin, on a toujours cet effet plastique mais plus poudré. L’effet vert doit arriver en composition, sur une note florale en toute petite quantité.

Oxane®, Firmenich (molécule)

Quelle étrange matière, l’Oxane … et difficile à classer par la richesse de ses facettes ! Un départ hespéridée lorsqu’on la sent de loin avec son effet pamplemousse. Puis en se rapprochant, elle prend une étonnante odeur de sueur, très métallique, cela nous prend presque à la gorge. Une de mes copines trouve que ça sent le sang, par son côté ferreux, ce n’est pas faux ! Ensuite on découvre un effet vert, râpeux, tondeuse à gazon qui se transforme en goudron chaud, un peu brûlé. Il reste tout de même quelque chose de surprenant : une petite note fruitée derrière tout cela : un effet exotique ? bourgeon de cassis ? qui dénote par son côté acidulé… Utile pour faire tenir une note muguet, rose ou jasmin.

Et dire que certains appellent leur enfant Oxane … Pas sympa ça !

Florhydral, Givaudan (molécule)

Kzzz ! C’est l’effet que procure cette molécule à premier nez ! Son odeur de court circuit électrique rappelle quand on enlève un pull après s’être séché les cheveux. Très aldéhydé avec une pointe de citron, très froid, métallique, la note se développe en note fleurie frais plus grasse, on sent presque un effet huile, voire plastique. Cette note est extrêmement tenace (en théorie, une semaine sur touche, je veux bien le croire !). Après quelques heures, elle apporte un effet marin (mais dans le sens ozonique et non iodé)…

En composition, on appréciera sa ténacité et son côté propre.