Calamus, (essence)

Clac, fait la porte de la vieille Opel ! Hum la bonne vieille odeur de renfermé d’un intérieur cuir qui s’est patiné avec le temps et imprégné de tout ce qui rentre dans l’habitacle : fumée de cigarette, terre, les relents du tapis de moquette que l’on piétine sous le volant, l’odeur de daim des isotoners (ceux en cuir beige à petits trous) que l’on glisse dans la boîte à gants, la carte de la France qui a commencé à moisir, il manquerait presque la moumoute ! C’est exactement l’odeur qui nous a tous traumatisés en vacances, dès qu’il faut faire un peu de route dans la voiture de ses grands-parents ! Et pourtant, ce calamus a quelquechose de féminin, de sensuel, en tête il est presque frais, hespéridé, camphré, effet qui part pour laisser place à cette note voiture ! … Idéal dans un bon vieux chypre cuir !